Hadopi : Tout est une question de budget

Hadopi : Tout est une question de budget

Hadopi : Une histoire d'argent

Aujourd’hui Hadopi doit pouvoir mener à bien sa mission si on lui accorde un budget qui est déjà à minima de huit millions d’euros, mais qui est en discussion. (…) Le chiffre de neuf millions a été donné aujourd’hui. La discussion a lieu avec la haute autorité pour qu’ils me donnent l’évaluation précise de leurs besoins.

A déclaré Mme Filippetti devant la Commission des Affaires culturelles de l’Assemblée nationale.

Pour Mireille Imbert-Quaretta, présidente de la commission pour la protection des droits de l’Hadopi, a de son côté annoncé mercredi que l’institution chargée de lutter contre le téléchargement illégal et d’encourager l’offre légale devrait bénéficier en 2013 d’un budget de 9 millions d’euros.

Jusqu’à présent je n’ai pas reçu les éléments qui me permettent de dire s’il faut qu’ils aient huit ou neuf millions d’euros. On est en train de discuter sur la base d’éléments précis, chiffrés.

Aurait-elle ajoutée par la suite. Quant au projet de loi de finances, il prévoyait 11 millions d’euros en 2012. Le ministère de la Culture a versé 10,3 millions cette année.

Mais pour Mme Filippetti le budget devrait être revu à la baisse :

Il n’y a aucune décision à prendre concernant Hadopi aujourd’hui, si ce n’est l’évaluation précise et sur des besoins réellement évalués du budget qui est nécessaire pour 2013. En tout cas, ils auront les moyens de fonctionner tout à fait correctement, tout en participant comme les autres à l’effort de redressement des finances publiques.

 

Plus sur le sujet