Franck Ribéry : Il reste cash sur son avenir en Equipe de France

Franck Ribéry : Il reste cash sur son avenir en Equipe de France

Franck Ribéry n’a jamais été le plus aimé par le public en Equipe de France, et il a visiblement rien oublié. Quelques mois après la Coupe du Monde qu’il n’a pas pu disputer à cause d’une blessure, il affirme son choix : il ne reviendra pas à Clairefontaine.

Fraîchement remplacé par Antoine Griezmann qui fait des étincelles sur le côté de l’attaque des Bleus, Franck Ribéry n’est franchement pas regretté malgré son statut encore récent de joueur de niveau mondial. Après la Coupe du Monde, il a en effet décidé d’arrêt la sélection et de se concentrer sur son club, le Bayern Munich.

Mais du côté du football français, on avait du mal à croire à cette retraite définitive. Son agent, Jean-Pierre Bernès, était persuadé que son joueur allait revenir. Mais Franck Ribéry a mis fin aux espoirs.

Il (Bernes) voit les choses autrement mais pour moi c’est tranché: c’est fini avec l’équipe de France.

A-t-il déclaré ce jeudi dans le journal allemand Kicker, là où il avait également annoncé sa retraite internationale en août dernier. Après des blessures à répétition, Franck Ribéry vient de reprendre la compétition avec son club allemand. En passe de retrouver son meilleur niveau, il ne devrait toutefois plus l’exprimer sous le maillot de l’Equipe de France.

Âgé de 31 ans, Franck Ribéry est un jeune retraité au niveau international, et aura vécu de sacrées péripéties du côté des Bleus : après des débuts fracassants lors de la Coupe du Monde 2006 dans laquelle il a été placée en tant que chouchou du public français, l’ancien joueur de l’Olympique de Marseille a déchanté à cause de son comportement blagueur et de son implication dans l’affaire Knysna, lors de la Coupe du Monde suivante.

Il aurait certainement préféré s’arrêter à l’issue d’une troisième et dernière Coupe du Monde, au Brésil cet été, mais son dos ne lui a pas donné cette chance. S’il en a le désir dans les mois à venir, il pourrait toutefois disputer l’Euro 2016 en France.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :