Famille Middleton : Les autorités olympiques sévissent !

Famille Middleton : Les autorités olympiques sévissent !

La famille de Kate Middleton fait encore parler d’elle. Cette fois, il ne s’agit pas de faire la une des magazines peoples … l’affaire est plus sérieuse. Alors que le cœur des anglais bat son plein, que les yeux du monde sont rivés sur La Grande Bretagne pour les trentièmes jeux olympiques, la famille Middleton est au cœur d’une polémique.

Un vent de tempête souffle sur la noblesse anglaise. Il ne leur sera pas décerné la médaille d’or à ces JO. En effet, la famille Middleton a été rappelée à l’ordre pour non–respect du droit à l’image des Jeux de Londres.

Rappelons que sans l’autorisation du Comité d’organisation des Jeux Olympiques, il est impossible de vendre des produits aux couleurs olympiques. L’entreprise familiale des beaux-parents du prince William sont à l’amende. En cause, la commercialisation de jouets pour enfants aux couleurs olympiques sur leur site Internet de vente en ligne d’articles de fête Party Pieces. Le jeu de lancer d’anneaux aux couleurs olympiques devra être retiré de la vente ainsi que l’image d’une torche olympique recouverte d’un drapeau britannique et celle d’un athlète lançant un javelot.

D’après une loi datant de 2006, qui protège les droits de propriétés intellectuelles, il est interdit de vendre des produits dérivés non officiels des JO sans être sponsor de l’événement. L’infraction a fait l’objet d’un rappel écrit, les poursuites en justices pourraient venir après. La famille Middleton devra pour l’heure s’acquitter d’une amende de 20 000 livres (soit environ 25 000 euros). Quant à Pippa Middleton, les avocats du comité d’organisation des JO sont plus souples et l’autorisent à poursuivre son blog Party Times

« il n’y a pas d’infraction. Nous allons leur demander quelques changements mineurs ».

Pour les Jeux Olympiques, sachez que les termes « Gold », « Games », « 2012 » et « summer » sont protégés par des lois sur la protection intellectuelle dans le cadre de la loi Olympique de 2006. Même avec les JO on ne transige pas …

 

Plus sur le sujet