Chronique Musique : « Everything is 4 » de Jason Derulo, un RnB dansant mais décevant ?

×

Sorti fin mai pour enflammer votre mois de juin et tout votre été, Everything is 4 est le quatrième album studio de l’artiste planétaire Jason Derulo. Décryptage d’un opus tant attendu !

QUI EST JASON DERULO ?

A à peine 16 ans, il commence fort en écrivant pour de grands artistes tels que Sean J. Combs, Lil Wayne ou encore Cassie. Aujourd’hui, il a 25 ans et a déjà parcouru un beau chemin. Jason Derulo est un artiste aux multiples facettes : auteur-compositeur-interprète, danseur, chorégraphe, acteur et producteur exécutif de génie. Ce jeune américain est connu pour vous faire bouger depuis quelques années avec des titres comme Talk Dirty en featuring avec 2 Chainz, Marry Me ou encore plus récemment Wiggle en duo avec Snoop Dogg. Roi des featurings, c’est également le chanteur qui a donné sa chance à Maude lors d’une collaboration sur Trumpets.

Des rythmes dansants, un bon groove, des duos de choc et des paroles osées, voilà la recette Derulo.

Deux ans après le succès de son album Tattoos, Jason Derulo revient avec un album groovy, dansant et prenant. Un air de déjà vu ?

En Angleterre, l’album a déjà baissé au prix de 7 livres, à peine deux semaines après sa sortie.

L’album démarre fort avec le tube efficace Want To Want Me. Un début prometteur ! Son clip sexy et son groove indéniable nous a déjà tous séduit. S’enchaînent les tubes RnB : Cheyenne, Get Ugly, aux airs de Michael Jackson, et Pull-Up. Ces pistes mélangent pop dansantes old school et groove RnB à la Craig David. On retrouve ensuite le premier duo de cet album : Love Like That, en featuring avec K. Michelle. C’est le début d’une succession de featurings divers et variés : de Meghan Trainor avec Painkiller à Stevie Wonder et Keith Urban sur Broke. C’est pas moins de cinq titres, soit presque la moitié de l’album, que Jason nous offre en duo. Le chanteur se fait plaisir et le résultat est plutôt sympathique. La bonne humeur est au rendez-vous. Egalement de la partie : Jennifer Lopez, Matoma et Julia Michaels.

Sur Trade Hurts, Jason nous fait une très belle démonstration vocale en un duo romantique à souhait avec Julia Michaels. Une mélodie aérienne et tout en douceur qui contraste avec le reste de l’album. Everything is 4 se termine sur un son très pop old school, X2CU, un sorte d’au revoir qui résume l’album : de la bonne humeur, de la sensualité et du groove.

Si la composition de l’album est alléchante et que le son Jason Derulo continue à nous faire danser, il n’y a pas de réelle d’évolution par rapport à l’album de 2013. Les sons restent dans la lignée du titre Wiggle.

L’album aura au moins le mérite de lui ressembler. Fan du style Derulo vous adorerez cet album, mais si vous recherchiez de l’originalité et de la prise de risque musicale alors vous risquez d’être déçu. Une oeuvre en soit agréable certes, mais décevante en créativité artistique.

Il paraît que les choses les plus simples sont parfois les meilleures, alors si vous cherchez à vous mettre simplement de bonne humeur et à enflammer le dancefloor, cet album remplira parfaitement ses fonctions !

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :