Christine Boutin se confie et n’y va pas par 4 chemins

Christine Boutin se confie et n’y va pas par 4 chemins

Pas de tabou pour Christine Boutin, fondatrice du Parti chrétien-démocrate, qui a décidé de se livrer lors d’une interview accordée au magazine Charles. La femme politique aborde des sujets qu’on ne lui connaît pas vraiment, comme la vision qu’elle a de son corps, le sexe, son mari ou encore l’homosexualité…

Parmi les propos chocs tenus par Christine Boutin, on retrouve une phrase sur l’homosexualité qui risque de faire parler :

Je n’ai jamais condamné un homosexuel. L’homosexualité est une abomination. Mais pas la personne. Le péché n’est jamais acceptable, mais le pécheur est toujours pardonné. J’ai des amis homosexuels. Ils sont pécheurs. Je suis dans le péché, moi aussi, mais vous ne me verrez jamais faire l’apologie d’un péché.

Ces propos font très chastes non ? Concernant son mariage avec Louis Boutin, qui n’est autre que son cousin germain, voici comment elle aborde le sujet :

Je ne vois pas ce qu’il y a de mal à se marier avec son cousin germain. Ni la République, ni ma religion ne me l’interdisent. Cela fait belle lurette qu’il n’est plus mon cousin. Des cousins, j’en ai d’autres, je ne me suis pas mariée avec eux. C’est ce que sous-entendent ces personnes qui me blessent. Elles sous-entendent l’inceste. Je ne suis pas quelqu’un d’incestueux.

Moué, on reste sceptique… Se marier avec son cousin germain ça reste particulier non ? Et finalement, on découvre une Christine Boutin moins coincée qu’on ne le pensait lorsqu’elle déclare :

On s’imagine que je suis une bonne femme dans le formol, mais je suis comme tout le monde, j’aime la vie. La sexualité fait partie de la nature humaine. Je ne dis pas : « mettez votre ceinture de chasteté ! » Bien au contraire.

Bien bien… Et au sujet de DSK ? Et bien Christine Boutin parle de complot et ne voit pas vraiment quel est le problème avec ce cher monsieur :

Qu’est-ce qu’il y a d’extraordinaire à ce que DSK saute une fille ? Je pense qu’il en a sautées pas mal ! Pourquoi joue-t-on le patron du FMI sur un truc pareil ? Il y a du reste quelque chose qui, honnêtement, me paraît toujours bizarre dans cette affaire. Vous savez, en politique, tout est permis pour tuer. On utilise tout. Qu’on mette en cause la responsabilité du patron du FMI sur une affaire de coucherie…

Bon… Christine Boutin ne mâche donc pas ses mots, et cette interview risque de faire pas mal de bruit. Il faut dire que la femme politique n’est pas à prendre avec des pincettes, et quand elle a quelque chose à dire, elle le dit, de manière directe et sans toujours y mettre les formes.

Vous en pensez quoi ? Va-t-elle trop loin ou au contraire a-t-elle raison d’être aussi « franche » ?

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :