USA : Raciste, il balance son adresse et se retrouve dans une très mauvaise posture !

USA : Raciste, il balance son adresse et se retrouve dans une très mauvaise posture !
Edward Cagney Mathews, un homme du New Jersey, a été arrêté par la police après la présence de plusieurs centaines de manifestants devant sa maison. Sur des vidéos devenus virales, il tenait des propos racistes à l’encontre de ses voisins et défiait les gens regardant la vidéo de venir chez lui.

Si on pouvait dire quelque chose à Edward Cagney Mathews, ça serait « Pas volé ». Cet habitant du New Jersey a été arrêté lundi 5 juillet par la police de Mount Laurel. Il a ensuite été emmené en garde à vue.

Pourquoi ? Sur des vidéos devenues virales, on peut entendre cet individu aller sonner à la porte de ses voisins. Ceux-ci sont un couple mixte où l’homme est un Afro-Américain. Précision importante car une fois face à lui, Edward Cagney Mathews a commencé à proférer des menaces toutes plus racistes les unes que les autres.

La majorité du contenu est ainsi trop violente pour être rapportée mais parmi les phrases que l’on peut entendre :

Ce n’est pas l’Afrique ici ou peu importe où tu étais.

Le voisin lui répond ensuite :

Je suis né en Amérique et je n’en ai rien à foutre de toi.

On note également qu’Edward Cagney Mathews prononce plusieurs fois le mot « nègre » au cours de la vidéo pour désigner son voisin. Une fois l’échange terminé, cet homme s’adresse crânement aux personnes qui le filment. Il les encouragent à venir devant chez lui s’ils n’aiment pas ses propos. Edward Cugney Mathews donne même son adresse exacte.

Qui fait le malin… se retrouve avec une manif devant chez lui

Dommage pour lui qui pensait sans doute s’en tirer sans conséquences. Il s’est retrouvé quelques heures plus tard avec plusieurs centaines de manifestants devant son domicile. Ces derniers ont cassé ses vitres et jeté des détritus devant l’entrée de sa maison. Ils criaient « sortez-le » à la police lorsque celle-ci est arrivée sur place.

Une bonne quinzaine de policiers ont été nécessaires pour permettre à Edward Cagney Mathews de sortir sans dommages de chez lui. Sur les vidéos de l’arrestation, il est facile de remarquer des boissons jetées sur lui.

Selon la police, durant l’intervention, au moins une dizaine de policiers ont été touchés par des gaz lacrymogènes lancés par les manifestants. Resté derrière les barreaux depuis son arrestation, Edward Cagney Mathews est maintenant poursuivi pour agression, harcèlement et intimidation.

Des comportements agressifs qui durent depuis des années

Des témoignages recueillis dans son quartier ont déploré qu’il ait fallu une vidéo virale pour que la police daigne venir arrêter cet individu. Ils ont en effet rapporté que les agressions racistes de sa part duraient depuis des années. Et qu’ils étaient déjà plusieurs à s’en être plaint auprès des forces de l’ordre, sans aucune réaction jusqu’alors.

Un voisin a ainsi rapporté à CBS Philadelphia qu’Edward Cagney Mathews était déjà allé bien plus loin qu’une simple altercation verbale puisqu’il a par le passé terrifié des voisins par des actions violentes :

Il a utilisé un pistolet à billes pour tirer sur leurs fenêtres, a étalé des excréments de chien sur leurs voitures. Il a mis des clous dans les jantes de leurs pneus.

Plus sur le sujet