Miss USA : Kataluna Enriquez devient la première Miss transgenre du concours !

Miss USA : Kataluna Enriquez devient la première Miss transgenre du concours !
Kataluna Enriquez restera à jamais dans l’histoire. Miss Nevada sera la première Miss transgenre à participer à Miss USA.

A 28 ans, Kataluna Enriquez va marquer l’histoire. Transgenre et fière de l’être, elle assume complètement son identité et en parle fièrement sur son compte Instagram. Cela ne l’a pas empêchée d’être élue Miss Nevada ce dimanche 27 juin 2021.

Cette élection lui permet alors de participer à Miss USA, faisant d’elle la première Miss transgenre du concours.

Miss USA : Kataluna Enriquez devient la première Miss transgenre du concours !
Kataluna Enriquez @Instagram

Un rêve qui devient réalité

C’est en novembre prochain qu’elle devra affronter 51 autres candidates dans l’espoir de décrocher le titre de Miss USA. Celle qui a déjà remporté le concours de Miss Silver State est passionnée par les concours de beauté. Elle avait même participé à un concours réservé aux personnes transgenres en 2018.

Si Kataluna Enriquez devient Miss USA, elle pourra participer à Miss Univers et sera la deuxième Miss Transgenre à participer à ce concours.

Elle a dû attendre quatre ans avant de pouvoir participer aux concours traditionnels cisgenres :

J’ai toujours été transparente sur qui je suis en tant que personne et j’ai toujours révélé que je suis trans.

a-t-elle déclaré au Newsweek avant d’ajouter :

Après avoir fourni des documents judiciaires et mes certificats de changement de nom et de sexe, on m’a dit que je devais fournir une preuve supplémentaire que j’étais une femme. On me demandait d’aller chez un médecin et d’obtenir une lettre pour montrer que je suis une femme.

Kataluna Enriquez : Une miss qui se bat pour les droits des personnes transgenres

Lors de son couronnement, elle a pu remercier toutes les personnes qui ont fait en sorte que de plus en plus de droits soient accordés aux personnes transgenres :

Je n’aurais pas été capable de me tenir là sans les voix de ceux qui se sont battus pour mes droits et contre la brutalité policière.

Elle n’hésite également pas à dénoncer via ses réseaux sociaux avec le #Bevisible, une campagne dont elle est à l’origine et qui lutte contre la haine sur la toile.

Kataluna Enriquez a partagé un florilège de commentaires désobligeants qu’elle a pu recevoir, écrivant alors en légende :

A cause de la haine, des personnes préfèrent mourir plutôt que d’être ce qu’elles sont. J’étais l’une d’entre elles. Mais je ne suis désormais plus une victime, je suis une battante.

Plus sur le sujet