Espagne : La restauration d’un tableau représentant la Vierge tourne (à nouveau) au drame

Espagne : La restauration d’un tableau représentant la Vierge tourne (à nouveau) au drame

C’est une affaire qui est en train de provoquer une incroyable polémique en Espagne. La restauration d’une oeuvre d’art du XVIIe siècle représentant l’Immaculée Conception s’est très mal passée… Et le résultat n’a rien à avoir avec la peinture originale.

Le restaurateur de meubles se met à la peinture

Le « coupable » est dénoncé à cor et à cri dans le milieu de l’art espagnol. Un collectionneur privé résident à Valence a engagé un restaurateur pour rendre son lustre à une peinture de l’Immaculée Conception signée Bartolomé Esteban Murillo, célèbre peintre baroque espagnol du XVIIe siècle. Oui mais voilà. Le restaurateur en question est spécialisé dans les vieux meubles et miroirs. Absolument pas dans la peinture.

Résultat ? Comme on peut le voir sur des clichés partagés par le Guardian, la peinture est défigurée, irrattrapable. Même un spécialiste de la restauration n’a pas été capable de sauver l’oeuvre.

En Espagne, l’affaire fait bien entendu écho à celle de l‘Ecce Homo en 2012 ou encore à la statue de Saint-George en 2019. A chaque fois, ce sont des amateurs, sans le niveau de compétence requise, qui sont aux manettes.

Cette nouvelle affaire pourrait toutefois provoquer une évolution législative. En effet, l’association professionnelle espagnole des restaurateurs demande au gouvernement de s’attaquer au problème. Fernando Carrera, professeur à l’École galicienne pour la conservation et la restauration du patrimoine culturel, souligne ainsi le problème.

Pourriez-vous imaginer que n’importe qui ait le droit de faire une opération sur quelqu’un ? Que quelqu’un puisse vendre des médicaments sans une licence de pharmacien ? Que quelqu’un qui ne soit pas architecte soit autorisé à construire un bâtiment ?

Plus sur le sujet