Coronavirus : Séparés de leur fille pendant dix mois à cause de la pandémie

Coronavirus : Séparés de leur fille pendant dix mois à cause de la pandémie
Un couple américain va enfin retrouver sa petite fille, qu'il n'a pas vue depuis décembre dernier à cause du coronavirus. On vous explique tout...

Pour le nouvel an 2020, Vanesa et John Galvan déposent leur fille Samantha chez ses grands-parents, en Colombie. Ils prévoient alors de l’y laisser quelques mois afin qu’elle puisse en apprendre plus sur la culture de sa famille, avant de la reprendre pour l’été.

Le coronavirus a tout chamboulé

Mais ce que les parents ignorent, c’est que, quelques mois plus tard, une pandémie va frapper le monde entier. Fermetures de frontières et interdictions de voyager pleuvent alors. Quand leur visite prévue en avril est décalée, Vanesa et John Galvan ne s’inquiètent pas outre mesure et prévoient un autre voyage. Mais tentative après tentative, toutes leurs réservations sont annulées. John Galvan témoigne ainsi :

Il n’y avait pas de possibilités. C’est là que nous avons commencé à paniquer en voyant que cela se prolongeait encore et encore.

On leur propose finalement de faire rentrer leur fille Samantha via un vol humanitaire, comme le rapporte KFOR, une chaîne de télé de l’Oklahoma. Mais les autorités préviennent que la petite fille de 5 ans devra voyager seule. Une information loin de réjouir les parents qui préfèrent refuser et attendre de pouvoir aller chercher leur fille par eux-mêmes. Cela fait donc près de 10 mois qu’ils n’ont pas vu leur petite fille, loupant plusieurs dates importantes comme son anniversaire, la fête des mères, la fête des pères… Vanesa Galvan a également évoqué que les premières dents de lait de Samantha ont commencé à bouger, une nouvelle apprise au téléphone.

La sensation d’avoir été abandonnés par les autorités

John Galvan est inquiet pour le retour de sa fille car, dit-il « elle parle à peine anglais maintenant ! ». Mais toute cette affaire devrait prendre fin très bientôt, puisque le père de Samantha devrait normalement enfin pouvoir voyager jusqu’en Colombie, dans les prochains jours, afin de récupérer sa petite fille et de la ramener à la maison. Ce qui prédomine chez les Galvan, c’est la sensation d’avoir été abandonnés durant ces longs mois par les autorités américaines :

Si vous étiez un athlète ou quelque chose comme ça et que vous aviez besoin d’aller quelque part, le gouvernement se pliait en quatre. J’ai l’impression que le cas d’une petite citoyenne américaine de 5 ans était délaissé.

Plus sur le sujet