Bientôt des champignons hallucinogènes dans les hôpitaux ?

Bientôt des champignons hallucinogènes dans les hôpitaux ?
La ministre de la Santé du Canada a autorisé des malades du cancer en phase terminale à prendre des champignons hallucinogènes, pour calmer la douleur.

La thérapie psychédélique en fin de vie

Au Canada, plusieurs malades du cancer en phase terminale vont recevoir un traitement à base de champignons hallucinogènes. Celui-ci devrait atténuer leur souffrance. Selon le site Sputnik, le champignon en question est la psilocybine.

La thérapie à la psilocybine est utilisée depuis des lustres dans la médecine traditionnelle chinoise. Selon une étude, elle peut s’avérer positive en cas de dépression. Pourtant, sa consommation est interdite au Canada depuis 1974.

Les effets de la psilocybine

Cela fait 20 ans que les chercheurs de l’unité de recherche en pharmacologie comportementale de l’Université Johns-Hopkins étudient les effets de la psilocybine. Et plus précisément la manière dont elle agit sur l’anxiété et la dépression chez les personnes atteintes d’un cancer en fin de vie.

Après leurs recherches, les scientifiques ont observé un regain d’optimisme et une amélioration de la qualité de vie chez les malades ainsi traités. Ainsi, la ministre de la Santé Patty Hajdu a approuvé la demande des malades, surtout celle de Thomas Hartle, 52 ans, atteint d’un cancer du côlon.

Améliorer la qualité de vie des malades

Thomas Hartle avait partagé sa détresse dans une vidéo envoyée à la ministre. Il avait notamment déclaré :

Des gens comme moi font face à des problèmes de santé mentale très réels et très concrets. Ce sont des problèmes de santé mentale, des angoisses et des dépressions. Selon nous, ils pourraient être résolus d’un simple coup de crayon.

Depuis plusieurs années, l’organisation TheraPsil défend la thérapie psychédélique en fin de vie. Selon elle, c’est la première fois qu’une telle exemption est accordée pour la consommation de champignons au Canada.

Plus sur le sujet