Jazz Correia compte bientôt disparaître de la vie publique : « Je déteste mon milieu »

Jazz Correia compte bientôt disparaître de la vie publique : « Je déteste mon milieu »
Jazz et Laurent Correia, de la JLC Family, ont accordé une longue interview à Brut où ils ont livré leur sentiment sur le milieu de l'influence et leur parcours personnel.

Alors qu’ils prenaient du bon temps à Cannes, dans une maison avec pas moins de 11 chambres, hall d’entrée décoré en marbre et salles de jeux pour tout le monde avec notamment un billard, Jazz et Laurent Correia de JLC Family se sont confiés à Brut.pop, une extension du média Brut. destinée à présenter « une personnalité au coeur de l’actualité » sur Snapchat.

Jazz Correia a notamment avoué son envie de quitter le milieu de la télé-réalité et de l’influence d’ici quelques années, une envie liée au malaise grandissant qu’elle éprouve :

Moi, je commence à arriver dans un moment où je crois que, parfois, je déteste mon milieu que ce soit l’influence ou autre parce que je suis une hypersensible et que du coup, des fois, je prends les choses à coeur et je me dis : « Mais en fait, ça fait 5 ans que je me bats pour expliquer qui je suis, ils ne comprennent pas donc au bout d’un moment, je vais pas continuer à parler à un mur ».

« Mon rêve (…) c’est disparaître et vivre qu’avec mes enfants »

La jeune femme a donc un plan pour les prochaines années :

Mon rêve d’aujourd’hui, c’est de travailler encore, allez, on va dire 5 ans dans ce milieu-là, et ensuite, avoir une sublime maison au bord de la plage, disparaître et vivre qu’avec mes enfants, pieds nus et n’en avoir rien à faire de la mode, de la musique, des magazines… Juste kiffer notre vie quoi.

Jazz Correia (JLC Family) : sa nouvelle coiffure moquée sur la toile
Jazz et ses enfants @Instagram

Vous l’aurez compris la JLC Family risque fort de disparaître totalement de la circulation dans les années à venir. Mais si Jazz et Laurent veulent profiter, ils ont aussi un projet humanitaire :

Je pense que 35 ans par exemple, voilà quand j’aurai fini tout mon petit chemin de télé, etc. Si je peux ouvrir un orphelinat, à moi, au nom de mes enfants ou de la JLC Family et accueillir un maximum d’enfants, ça pour moi, ça serait un truc… J’aurais vraiment l’impression d’avoir réalisé quelque chose de ouf dans ma vie.

Un petit tacle à ceux qui critiquent la JLC Family

Enfin, le couple s’est vanté d’être des précurseurs, que ça soit pour leur dynastie show, un genre encore très peu répandu en France ou même pour leur vie de famille :

Avant que moi et Laurent, on fonde la JLC Family, personne n’avait d’enfants dans les candidats d’aujourd’hui. Pourquoi ? Parce que les productions disaient : « Pour être candidat de télé-réalité, il faut être célibataire ou en couple, mais pas de gosse, pas de mariage, parce qu’il faut pouvoir se séparer, s’embrouiller, se tromper, etc. Et quand il y a un mariage ou des enfants au milieu, ça change la donne.

Jazz a ensuite appuyé ses propos en disant que c’est en se rendant compte de l’alchimie que la construction d’une famille créait entre les téléspectateurs et la JLC Family que les autres candidats de télé-réalité avaient pu avoir des enfants. Et que ces mêmes candidats qui se moquaient d’eux quand ils étaient partis vivre à Dubaï les avaient finalement rejoints :

Du jour au lendemain, tout le monde a eu des enfants et puis deux ans plus tard, tout le monde habite à Dubaï.
– On est des innovateurs.

Un petit tacle à tous ceux qui les conspue au sein même du milieu de la télé-réalité sur un média suivi par des millions de personnes, ça fait toujours plaisir !

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,