A 28 ans, Teddy Riner est incontestablement une personnalité très appréciée des Français. Il est d’ailleurs dans le top 5 du classement. Le célèbre judoka aux multiples victoires est par conséquent très demandé par les annonceurs. Malgré les contrats fort juteux qui lui sont parfois proposés pour pouvoir utiliser son image, Teddy Riner ne se laisse pas aller à la folie des grandeurs et fait une lourde sélection.

Dans le numéro du 9 novembre de L’Équipe, l’athlète est revenu sur sa manière d’aborder un partenariat.

Avec les années, ont compris mon fonctionnement et appellent mon avocate (Delphine Verheyden). Ensuite, il faut que ça me plaise, que j'accroche, que j'aie de la sympathie pour la marque et que je la connaisse. Sinon, la chose s'annonce compliquée. Mais ça peut aussi être une rencontre de passionnés.

Teddy Riner est très sélectif

Deux fois champion olympique et neuf fois champion du monde, Teddy Riner n’a plus rien à prouver mais ne souhaite pas voir son image entachée par un partenariat qui ne lui convient pas.

Un gros chèque ne suffit pas. J'ai refusé un million d'euros pour une marque coréenne, de grosses sommes pour des fenêtres ou une plate-forme pétrolière. Pour parler vulgairement, je ne suis pas une prostituée.

Il précise toutefois :

Attention, je ne crache pas sur l'argent, mais je n'accepte pas n'importe quoi.

D’après L’Équipe, le partenariat de Teddy Runer avec Under Armour lui aurait rapporté 1,2 million d’euros.