Emiliano Sala : Le rapport du bureau d’enquête britannique publié

Please select a featured image for your post

Disparu en mer au mois de janvier, le corps d'Emiliano Sala a pu être retrouvé grâce à la détermination de sa famille. Le 25 février, le Bureau d'enquête britannique sur les accidents aériens (AAIB) a dévoilé le rapport d'enquête à propos du crash d'avion qui a été fatal au footballeur.

C’est un dossier de 16 pages qui relate les conditions de l’accident d’avion du 21 janvier qui a coûté la vie du footballeur argentin Emiliano Sala ainsi que celle du pilote David Ibbotson. Il est d’abord indiqué qu’à 21h22, « un Piper PA-46-310P Malibu, N264DB, avait disparu du radar, en transit de Nantes, en France, à Cardiff, au Royaume-Uni ». L’avion monomoteur s’est abîmé en mer près des îles anglo-saxonnes.

Au bout de quelques jours, la police britannique avait annoncé la fin des recherches. C’était sans compter sur la détermination de la famille et sur le soutien de quelques footballeurs. Et cela aura porté ses fruits car l’épave du Piper Malibu a pu être localisée avec le corps du sportif à l’intérieur.

Emiliano Sala : Le rapport du bureau d'enquête britannique publié

Une enquête toujours en cours

L’avion était parti de Nantes pour Cardiff, en Galles du sud. L’attaquant argentin, qui venait de signer un contrat avec le club de foot de la ville, n’arrivera jamais à destination.

Le rapport détaille comme suit :

L’épave du N264DB a (…) été retrouvée sur le fond marin à une trentaine de mètres de la position du dernier point radar secondaire enregistré par le radar de Guernessey.

Il est aussi indiqué que le Piper Malibu était muni « d’un système de protection contre le givre qui lui permettait de voler dans ces conditions ».

Il était également équipé pour être piloté en toute sécurité la nuit grâce aux Instrument Meteorological Conditions (IMC6).

Concernant l’habilitation du pilote à transporter des passagers, l’AAIB établit que David Ibbotson était bien titulaire de deux licences de pilote privé délivrées par les aviations civiles anglaise et américaine. Cependant, ces licences ne permettent pas le transport de passagers.

Une licence de pilote privé ne permet pas à un pilote de transporter des passagers contre rémunération. Pour ce faire, il doit être muni d’une licence de pilote commercial. La base sur laquelle le passager était transporté à bord du N264DB n’a pas encore été établie.

L’enquête est donc toujours en cours, comme le confirme le Bureau d’enquête.

L’enquête continue d’examiner tous les aspects opérationnels, techniques et organisationnels pertinents. Et les facteurs humains qui ont pu contribuer à l’accident.

La dépouille d’Emiliano Sala a depuis été rapatriée en Argentine. Le corps de David Ibbotson n’a toujours pas été repêché en raison d’une météo hostile. Mais les recherches pourraient reprendre très prochainement.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :