Est-ce la fin de la carrière de Benjamin Mendy ? Huit jeunes femmes accusent le footballeur de viol, tentative de viol et agression sexuelle. Les faits se seraient tous déroulés au domicile de Benjamin Mendy, qui résidait au Royaume-Uni, entre octobre 2018 et août 2021. Mis en détention provisoire en août 2021, le sportif a été libéré sous caution en début d'année.

Le 10 août dernier, le procès de Benjamin Mendy s'est ouvert au tribunal de Chester. Et dès les premières audiences, les arguments de l'accusation ont été accablants pour le défenseur de Manchester City, qui comparaît sur le banc des accusés aux côtés de son ami Louis Saha Matturie. Le procureur a rapporté l'existence d'une panic room dans la propriété de Benjamin Mendy, où plusieurs viols auraient été commis dans cette chambre-forte.

Benjamin Mendy @ Twitter

Le procès de Benjamin Mendy ajourné

Comme l'a rapporté le Manchester Evening News, le procès de Benjamin Mendy a été ajourné "au moins" jusqu'au 4 octobre prochain, alors qu'il devait reprendre ce mercredi 28 septembre 2022. Et pour cause. Le mardi 27 septembre 2022, le nouveau témoignage d'une victime présumée lors de son contre-interrogatoire a obligé les magistrats à tenir compte de ce nouvel élément.

La jeune femme, qui était mineure à l'époque, a rapporté des faits glaçants qui se seraient produits dans le manoir isolé du joueur de 28 ans. Elle affirme que Benjamin Mendy l'aurait forcée à pratiquer une fellation avant de lui imposer un rapport sexuel.

Un message particulièrement choquant

La plaignante a déclaré qu'une fois arrivée au domicile du footballeur, elle aurait bu quelques verres de vodka et de champagne, sans pour autant se retrouver en état d'ébriété. Après l'avoir complimentée sur son physique, Benjamin Mendy l'aurait emmenée dans son bureau pour un peu plus d'intimité. La jeune femme a toutefois précisé qu'elle n'avait pas l'intention de s'engager dans une histoire d'un soir ou un quelconque flirt :

Je ne voulais pas qu'il se passe quoi que ce soit entre nous. Il n'avait pas parlé de sexe. Il n'y a pas eu de conversation à ce sujet. Je ne lui ai pas dit oui.

C'est alors qu'il aurait entrepris d'abuser d'elle sexuellement :

Il m'a tiré la tête vers le bas et a gardé sa main sur ma tête. Il m'a forcée.

A-t-elle déclaré à la cour, en larmes.

Pour finir, elle a fait part d'un détail glaçant. Le lendemain de cette soirée, Benjamin Mendy l'aurait contactée par message pour lui dire "de ne pas oublier sa pilule".

En attendant que les audiences reprennent, Benjamin Mendy et Louis Saha Matturie ont été innocentés d'un chef d'accusation de viol sur une jeune fille de 19 ans. Le juge Stephen Everett a estimé qu'il n'y avait pas de preuves suffisantes pour condamner les deux prévenus.