Joker du journal de 13h de TF1, Jacques Legros a décidé de raconter l'envers du décor dans un livre baptisé Derrière l’écran : 40 ans au cœur des médias. Le journaliste y fait de nombreuses révélations... Mais un passage de son ouvrage a particulièrement mis en colère Nathalie Marquay. Celui où il évoque son regretté mari, Jean-Pierre Pernaut.

"Il voulait garder le premier rôle"

"Nous n’étions pas amis", révèle le joker de celui qui a longtemps été le visage du JT de TF1. On se souvient que lors du premier confinement, Jean-Pierre Pernaut avait été contraint de rester chez lui à cause de son état de santé. Jacques Legros avait alors repris les commandes du 13H de TF1... mais le regretté journaliste gardait un oeil sur son bébé.

"Il voulait garder le premier rôle et sollicitait l’équipe plus que nécessaire. Il voulait de plus en plus prendre la main sur l’ensemble du journal", confie Jacques Legros dans son livre. Une situation particulièrement tendue... si bien que le joker de Jean-Pierre Pernaut a fini par craquer.

Et de poursuivre :

Je commençais à bouillir intérieurement, jusqu’au jour où j’ai éclaté, rassemblé mes affaires et repris le chemin du parking et de ma voiture. Puisqu’il voulait faire le journal à ma place, qu’il vienne le faire !

Jacques Legros @TF1

Nathalie Marquay pousse un coup de gueule

Des révélations qui ont provoqué la colère de Nathalie Marquay. C'est à l'antenne du Morning Show, sur Virgin Radio, qu'elle a réagi à ces déclarations. Interrogée par son ami Guillaume Genton, elle n'a pas mâché ses mots. "J’ai complètement halluciné et surtout, monsieur Jacques Legros oublie qu’il n’était que son joker. Il se permet de se plaindre qu’à cette époque JP veuille garder la main sur le contenu du journal. Mais c’est qui qui depuis plus de 30 ans a donné le ton du 13h et à qui on a attribué les résultats d’audiences ?", a-t-elle lâché.

Ainsi, elle n'a pas hésité à balancer "les coups de p*tes" du journaliste vis-à-vis de son mari. "Pendant le confinement, Jean-Pierre devait avoir 15 minutes d’antenne. Et chaque fois, Jacques Legros faisait des sujets de plus en plus longs. Vers la fin il ne lui restait plus que six minutes d’antenne", se souvient-elle.

"Quel manque de respect pour notre famille en deuil. Moi je me pose vraiment la question : pourquoi ce déballage pour vendre ce livre ?", lâche Nathalie Marquay, qui estime que cela ressemble à de "la jalousie post-mortem" et que son mari aurait eu un choc en découvrant ces révélations.

Et vous, que pensez-vous des déclarations de Jacques Legros ?