Emmanuel Macron prend l’avion présidentiel pour faire 110 km

Emmanuel Macron prend l’avion présidentiel pour faire 110 km
Emmanuel Macron a pris un avion qui n'était sans doute pas vraiment nécessaire. La polémique est au rendez-vous.

Le concept donne quelque peu le tournis. Pour faire une distance de 110 kilomètres, le président de la République, Emmanuel Macron, s’est senti obligé d’utiliser le Falcon de l’Elysée. 

Pour des raisons de sécurité

Alors qu’il considère que la France dépense trop d’un point de vue social, voici qu’Emmanuel Macron fait un saut de puce en avion. Il était à la base à la Roche-sur-Yon. Sa destination ? Rochefort. La distance entre les deux villes ? 107 kilomètres.

Il se trouvait à la base, ce mercredi, à la Roche-sur-Yon pour rendre hommage à Georges Clémenceau. Mais, il en a aussi profité pour rencontrer Philippe de Villiers. Le politicien souverainiste est en effet un proche d’Emmanuel Macron. Mais, le lendemain sa prochaine étape était donc Rochefort pour aller voir la maison de l’écrivain Pierre Loti. Un trajet qu’il a donc choisi de faire en avion. Une décision qui surprend mais est normale selon l’Elysée. Voici ce que l’entourage du Président a expliqué à nos confrères de BFMTV. 

 C’est la solution la plus économique, qui permet de se poser en sécurité, qui permet l’extraction rapide du président et de mieux gérer les heures de vol de l’équipage. Le président n’est pas une personnalité comme tout le monde. Il y a un impératif de sécurité et un impératif de temps.

Du côté des chiffres, ce vol de 35 minutes serait estimé à environ 2.000 €. En comparaison, prendre la voiture aurait coûté quelques dizaines d’euros. Le train en première classe lui aurait coûté 30 €. Pas de quoi arranger son image de président des riches… 

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :