Le 6 novembre dernier, Elton John a reçu le Peter J. Gomes Humanitarian of the Year Award. Il a ainsi été récompensé pour plus de 25 ans d’engagement dans la lutte contre le sida via sa Elton John AIDS Foundation.

Recevant son titre au Sanders Theatre de l'Université d'Harvard, Elton John a tenu à revenir sur l’époque sombre de sa dépendance à la drogue.

Je suis vraiment quelqu'un de gentil, mais les drogues ont fait de moi un monstre. J'ai gâché ma vie, mais je me rachète pour ce temps perdu maintenant.

Dans les années 1980, l’interprète de Your Song était accro à la cocaïne.

Elton John : Une fondation lucrative

A cette époque, le sida apparaissait, emportant avec lui nombre de ses amis. Cependant, l’artiste avait bien du mal à s’en préoccuper tant la drogue faisait partie intégrante de sa vie. Après son mariage avec Renate Blauel fin des années 80, il ne peut plus cacher son homosexualité et décide d’agir contre le fléau qu’est le sida.

Il créa alors sa fondation en 1992 qui a récolté 385 millions de dollars pour la recherche contre le VIH.

Lorsqu’il apprit qu’il allait recevoir un prix pour cela, le chanteur de 70 ans en était honoré :

Accepter un tel prix est à la fois gratifiant et vous rend extrêmement humble. Je suis reconnaissant envers l'Université d'Harvard et sa fondation pour la reconnaissance de mon travail philanthropique avec l'objectif de mettre fin au sida. C'est un honneur de partager cette reconnaissance avec tant d'illustres personnalités.

Félicitations monsieur John !