Crise sanitaire : Pour Julie Andrieu, les restaurateurs figurent parmi « les privilégiés »

Crise sanitaire : Pour Julie Andrieu, les restaurateurs figurent parmi « les privilégiés »
View Gallery
1 Photos
crise-sanitaire-pour-julie-andrieu-les-restaurateurs-figurent-parmi-les-privilegies
Crise sanitaire : Pour Julie Andrieu, les restaurateurs figurent parmi « les privilégiés »
crise-sanitaire-pour-julie-andrieu-les-restaurateurs-figurent-parmi-les-privilegies

Julie Andrieu sur le plateau de L'instant de Luxe @NonStopPeople

Si nombreux sont les restaurateurs inquiets pour l'avenir de leur profession, Julie Andrieu, elle, estime que ces derniers sont parmi "les privilégiés" face à la crise sanitaire et s'explique !

Depuis le début de la crise sanitaire, les restaurateurs ne cessent de tirer la sonnette d’alarme sur les conséquences désastreuses de cette situation pour leur profession. En effet, cela fait plusieurs mois qu’ils ont été contraints de baisser le rideau, entraînant ainsi de nombreuses pertes financières.

« On fait partie des pays les plus aidés »

Pourtant, c’est un tout autre discours que tient Julie Andrieu. Invitée sur le plateau de L’instant de luxe, sur Non-Stop-People, l’animatrice télé, qui est également critique gastronomique, s’est exclamée :

Je pense qu’on fait partie des pays les plus aidés, notamment les restaurateurs. Ils touchent quand même un pourcentage de leur chiffre d’affaires. Evidemment, tout le monde en pâtit, mais je pense, on fait quand même parti des privilégiés au sein de cette crise.

Crise sanitaire : Pour Julie Andrieu, les restaurateurs figurent parmi "les privilégiés"
Julie Andrieu sur le plateau de L’instant de Luxe @NonStopPeople

« Le Français est très râleur »

Des propos surprenants. En effet, comme le souligne Jordan de Luxe, les témoignages des professionnels de la restauration sont bien différents de celui de Julie Andrieu. Ce à quoi l’animatrice répond :

Parce qu’on est Français, on râle tout le temps !

Vous l’aurez compris, Julie Andrieu refuse donc de râler, du moins sur ce sujet. Ainsi, elle explique :

Je me mets à la place des politiciens et je me dis que c’est insoluble comme équation. De toute façon, on insatisfait toujours la moitié des gens. Et puis le Français est très râleur. Mais, il y a quelque chose de profond et presque noble dans cette façon de s’affirmer.

Et de préciser :

Mais c’est vrai qu’à un moment, il faut quand même se rendre compte qu’on est privilégiés.

Des propos qui ne devraient pas manquer de faire réagir.

Quand Philippe Etchebest tirait la sonnette d’alarme

Inquiet pour l’avenir de sa profession, Philippe Etchebest est monté plusieurs fois au créneau afin d’alerter sur les conséquences désastreuses de la crise sanitaire pour les restaurateurs.

Au début de l’année, il confiait au micro de RTL :

Les retombées que j’ai autour de moi sont dramatiques. Il faut maintenant que la gouvernement soit à la hauteur de ses prises de décisions à savoir qu’il y ait des aides suffisantes pour que nous puissions tenir et surtout que nous puissions aussi reprendre.

Réagira-t-il aux propos de Julie Andrieu.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :