Accusée d’appropriation culturelle, Kelly Vedovelli répond !

Accusée d’appropriation culturelle, Kelly Vedovelli répond !
Voir le diaporama
2 Photos
Capture d’écran de la story instagram de Kelly Vedovelli
Accusée d’appropriation culturelle, Kelly Vedovelli répond !
Capture d’écran de la story instagram de Kelly Vedovelli

Capture d’écran de la story instagram de Kelly Vedovelli
Accusée d’appropriation culturelle, Kelly Vedovelli répond !
Capture d’écran de la story instagram de Kelly Vedovelli

Kelly Vedovelli porte des tresses et cela ne plaît pas à tout le monde manifestement. Accusée de d'appropriation culturelle, la chroniqueuse de Touche pas à mon poste a répondu à ses détracteurs.

Kelly Vedovelli semble s’être prise de passion pour les tresses. La chroniqueuse de Touche pas à mon poste profite de l’été pour arborer sa coiffure. Sa première apparition en tresses remonte au 9 juillet. La photo qu’elle a postée sur son compte instagram avait remporté un franc succès. Les fans de la belle blonde étaient tombés sous le charme.

Ce 25 juillet, la jeune femme de 29 ans a une fois de plus affiché ses tresses sur les réseaux sociaux. Ce cliché par contre n’a pas reçu le même accueil que le précédent.

Accusée d’appropriation culturelle

La photo en question a été likée plus de quatre-vingts mille fois et les internautes ont laissé plus de deux mille commentaires. La plupart de ses abonnés ont été envoûtés par la beauté de la belle blonde.

Tu es vraiment belle une poupée et en plus tu es sympathique

Trop chou ça te va trop bien

Trop belle Kelly ne change pas tu es au top

Si la plupart des messages laissés ressemblaient à ceux-ci, un en particulier a attiré l’attention de Kelly Vedovelli. Elle a été accusée d’appropriation culturelle

En effet, un internaute a souhaité lui expliquer le concept de l’appropriation culturelle.:

L’appropriation culturelle, c’est le fait de s’approprier la culture d’une personne ou d’un pays dans un contexte dominant. Par exemple dans la mode : un créateur va s’inspirer d’une tenue d’un pays étranger sans que ce dernier n’en retire un bénéfice ou de la notoriété.

Ni une ni deux, la chroniqueuse a répondu. Dans sa story instagram, elle a posté une capture d’écran du message en question avec en commentaire « what » pour exprimer son choc.

 

Merci pour ton message, j’avais compris, mais vivons tous ensemble heureux avec ou sans tresses no ? Et si je mange des rouleaux de printemps ou que j’aime les gnocchis ça pose problème ?

C’est pas avec vous que le monde fera du progrès en la matière

La richesse des cultures est merveilleuse, inspirons nous, aimons nous

a-t-elle dit en retour.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :