Marine Le Pen résilie son abonnement à Canal +

×

A quelques jours des municipales, Marine Le Pen a décidé de frapper un grand coup pour souligner son attachement aux valeurs de son pays qu’elle aime défendre plus que tout: elle s’est désabonnée de Canal +.

Comme cela se dit si bien, le plus grand conquérant est celui qui sait vaincre sans bataille. Marine Le Pen, qui espère profiter des errances du parti au pouvoir pour conquérir quelques citadelles, vient de faire un geste qui sûrement restera gravé pour l’éternité dans les livres d’histoires. Samedi dernier, via son compte Twitter, elle a souhaité à sa manière déstabiliser le pouvoir en place.

Fière comme Artaban sur son beau cheval blanc, elle a annoncé à qui ose la lire qu’elle avait désiré se désabonner de Canal Plus. La raison, selon elle, la chaîne et plus particulièrement le groupe canal serait méprisant à l’égard des millions d’électeurs du front national. Interrogée lundi matin sur i Télé (qui appartient au groupe Canal +), la tête de proue du Front National confesse :

Les journalistes de cette chaine sont insupportables ! Ce sont des bobos horribles, pleins de mépris et de morgue. C’est d’un conformiste ! C’est le prêt à penser, c’est affreux et méprisant à l’égard de millions d’électeurs. Ce sont des gens qui traitent les électeurs du Front National comme des sous citoyens, avec violence, avec mépris, avec haine. Je considère que mon rôle de citoyenne, c’est de ne pas donner d’argent à ces gens-là ! 

La grande question que le monde civilisé est alors en droit de se poser est pourquoi la présidente du troisième parti de France a fait cela? La raison est très simple. Depuis un bon moment maintenant, Marine Le Pen ne supporte plus que le Petit Journal passe son temps à décrier son parti, voir, à le diaboliser.

Reportage après reportage, elle serait « fatiguée » que toute l’équipe du journaliste Yann Barthès tente par tous les stratagèmes possibles et inimaginables de démontrer que son action n’est pas aussi « claire » qu’elle veut bien le faire croire.

Les spectateurs ont pu remarquer que cela fait quelques mois maintenant que le petit Journal est considéré comme persona non grata à toutes les conférences de presse ou meeting données par un élu du parti.

Exemple parmi tant d’autres, les caméras de l’émission satirique du groupe Canal n’ont pas été autorisées à la conférence de presse des vœux du parti en ce début d’année. De plus, le reportage effectué il y a quelques semaines démontrant qu’une table ronde organisée dans l’Oise entre Marine Le Pen et des supposés retraités du village était complètement truquée a été très mal vécu par les instances du parti.

Ce n’est pas la première fois que Marine Le Pen attaque de cette manière la chaine puisqu’en 2011, elle avait déjà porté plainte suite au fait que le Petit Journal avait accusé le FN d’avoir organisé le passage à tabac d’un journaliste de France 24.

Même si Canal Plus avait été débouté et que le Front National avait été contraint de verser 2 000 € de dommages et intérêts par le tribunal de Nanterre, cela démontre à quel point la leader du parti d’extrême droite n’aime pas que le Petit Journal (où tout autre média qu’elle ne contrôle pas de ses petites mains) mette son nez ou cela ne sent pas très bon.

Bien évidemment, cette décision n’est pas la plus intelligente qu’elle ait faite dans sa vie, car cela va obligatoirement donner encore plus de grain à moudre à l’équipe du Petit Journal qui va se faire un plaisir à retourner la situation en sa faveur.

Ne pensez-vous pas ?

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Emission(s) liés à cet article :