Graham Westley

Perçu comme un coach compréhensif, Graham Westley est devenu moins tendre. Il semble être devenu accro au téléphone portable.

Exit le courrier trop désuet peut-être à l’ère du portable, maintenant il est de bon augure de l’utiliser pour licencier. Nouvelle mode peut-être. En tout état de cause, ce sont 8 joueurs de la modeste équipe de Preston North End (3° division) en Angleterre qui en ont fait les frais.

L’entraîneur Graham Westley a demandé à 8 de ses joueurs de quitter le club comme on larguerait une petite copine via sms.

« Vous êtes l’un des 8 joueurs que j’espère voir quitter le club avant le début de la saison en conséquence, comme on vous l’a déjà dit, vous allez suivre un entraînement à l’écart car vous êtes interdit d’entraînement avec l’équipe première. Vos entraînements commencent le 10 juillet, et non le 3. Je vous enverrai plus de détails d’ici là. En attendant, vous êtes libres de rencontrer des employeurs potentiels mais informez m’en au préalable. Merci de ne pas venir au centre d’entraînement ni de vous rendre à l’étranger. On pourrait avoir besoin de vous pour finaliser votre transfert. D’ici là, merci de continuer à suivre le travail de présaison que nous vous avons donné. »

Direct sans fioritures, le contenu du sms révélé par le Daily Mail est sans équivoque. Pour Graham Westley les saisons se suivent et se ressemblent. Il s’était déjà séparé de 14 joueurs et la saison dernière il licencie 8 joueurs supplémentaires. A un détail près: maintenant c’est par portable interposé.