Crash d’un hélicoptère de l’armée dans le Verdon

Crash d’un hélicoptère de l’armée dans le Verdon
View Gallery
4 Photos
Hélicoptère de l’armée se crash au Verdon 4
Crash d’un hélicoptère de l’armée dans le Verdon
Hélicoptère de l’armée se crash au Verdon 4

Hélicoptère de l’armée se crash au Verdon 3
Crash d’un hélicoptère de l’armée dans le Verdon
Hélicoptère de l’armée se crash au Verdon 3

Hélicoptère de l’armée se crash au Verdon 2
Crash d’un hélicoptère de l’armée dans le Verdon
Hélicoptère de l’armée se crash au Verdon 2

Hélicoptère de l’armée se crash au Verdon
Crash d’un hélicoptère de l’armée dans le Verdon
Hélicoptère de l’armée se crash au Verdon

6 morts c’est le bilan du crash d’un hélicoptère dans le Verdon.

Le mercredi 25 juillet en début d’après-midi, un hélicoptère s’écrase dans les gorges du Verdon, dans les Alpes-de-Haute-Provence. L’accident, s’est produit à 13h40 au sud de la commune de la Palud-sur-Verdon.

Pour l’heure, 6 personnes ont perdues la vie ce mercredi. Les défunts étaient des salariés d’Eurocopter. Annoncé par la préfecture comme un appareil de type Puma de l’Armée de Terre, le Ministère de la Défense a démenti par la suite cette information.

L’accident est survenu lors d’un entraînement qui se déroulait dans la base de Canjuers dans le Var. Pour l’heure, l’origine du sinistre n’est fait que d’hypothèses : l’hélicoptère aurait « accroché un câble EDF » dans les gorges. Selon un témoin, Olivier Poudes,

« L’appareil a pu vouloir faire demi-tour, mais a alors semblé pris dans des vents contraires. Il a commencé à piquer du nez puis à tourbillonner, puis s’est écrasé et a pris feu. On a ensuite entendu deux détonations. Quelques arbres autour ont brûlé ».

Il faudra attendre les résultats de l’enquête pour en connaître les réelles raisons.

Malgré l’efficacité des secours dépêchés sur place (un hélicoptère médicalisé de la gendarmerie de Digne-les-Bains, trois hélicoptères bombardiers d’eau, une Gazelle de la base du Luc (Var), des services terrestres d’incendie et de secours) 6 victimes sont à déplorer. A cet instant, nous envoyons notre soutien à la famille des victimes et chapeau bas à celles et ceux qui ont œuvrés lors du sinistre.

Plus sur le sujet